Terre des plantes, terre des Hommes, situées aux portes du Parc Régional du Haut Languedoc, un pied dans le Sidobre, les pépinières de Lavergne cultivent les végétaux rares et insolites avec un climat parfois difficile, puisque l’hiver peut-être très humide comme l’été sec , le tout ventilé grâce au  » vent d’Autan »  !  Bénéficiant d’une exposition néanmoins protégée des vents froids, elles cultivent des plantes parfois méditerranéennes, et ce malgré son altitude (350 m). Les températures oscillent pour l’instant entre –17°C et 45°C (extrêmes sur plus de 25 ans ), Zone 7/8.

L’objectif de production se tourne vers la recherche de végétaux aux feuillages décoratifs, ainsi qu’une structure du tronc tant esthétique que variée. Le mouvement semble alors un des leitmotive du jardin (voir les graminées ou les troncs tortueux de certaines espèces…), associé aux compositions des feuillages, formes et couleurs, qui, au travers des saisons feront ainsi des spectacles nouveaux !

L’un des autres objectifs est de militer pour la diversification naturelle et professionnelle offerte par notre planète et ses amoureux de plantes  ; ainsi que l‘utilisation de moyens de luttes contre les parasites et les maladies (lutte intégrée, non-utilisation de produits pesticides et fongicides non biologiques), pour un patrimoine à préserver envers et contre toutes spéculations financières actuelles et futures !
Ceci suppose de notre part un combat à tout instant avec des moyens parfois bien désuets, mais avons-nous d’autres choix ?Le nombre de visiteurs sans cesse croissant sur les foires et expositions spécialisées montrent l’intérêt pour cette diversification et le ras le bol du végétal tout prêt , uniformisée et dans son offre industrielle et limitée!

Les plantes rares ou insolites cultivées ici doivent répondre aussi à un souci de rusticité et de facilité de culture, le jardin n’étant pas une contrainte mais un plaisir…

Bonne visite !
DU NOUVEAU !
 
Et bien oui, il fallait que cela arrive un jour , je voyais des collègues quitter les marchés peu à peu, pour prendre un repos, ma foi bien mérité! C’est un beau métier que le nôtre, tant sur le plan humain que Nature , et je ne connais pas de pépiniéristes collectionneurs ou non « incultes » ! La Nature nous cultive mieux que nous le faisons d’Elle !
C’est avec donc grande humilité que je quitterais les marchés petit à petit, laissant là toute une fourmilière de passionnés et de curieux grouiller, pour me consacrer à mon petit jardin botanique et à ses extravagances et quelques délires tirés de mon esprit parfois ,je le conçois, égaré des routes communes …
(Dernière livraison en Provence , automne 2019)
 
Ceci pour dire :
 

Qu’à partir de Novembre 2019 ,  je ne cultive plus, ne vends plus, Ma dernière foire sera Pibrac , près de Toulouse , le 10 Novembre 2019.

 
 
La pépinière continuera cependant encore quelques temps à cultiver  et vendre le malus sieversii, comme de coutûme !
 

 

Trophée « Arbres et arbustes  »  Au Château de St-Jean de Beauregard (2015) Malus sieversii (photo Carole Desheulles )

 

 

 

 

 

 

 

 

Pépinières de Lavergne, route de Saint-Salvy de la Balme, D66 ,  81490 Noailhac

Tél. : 05 63 50 59 82 .

Courriel : contact@pepiniere-de-lavergne.fr